Peru – País de los Incas

Ça fait déjà 3 semaines que nous sommes de retour du Pérou et c’est avec encore pleins d’étoiles dans les yeux que je te partage aujourd’hui notre expérience. J’ai été émerveillé par la beauté du pays, la culture et les gens. Je ne peux donc que te conseiller d’y aller. Tu pourras voir toutes les photos du pays, rien ne vaut le voir en vrai. Mais en attendant que tu puisses y aller, faudra te contenter de ce que je vais te raconter. 😉

Nous y avons séjourné pendant 17 jours et nous avons fait le gringo tour – c’est apparement comme ça qu’est appelé le voyage que nous avons fait-. Nous avons commencé à Lima pour terminer à Cusco en passant par le lac Titicaca à la frontière de la Bolivie.

Tour

1 – Lima

Après une voyage de 16h, avec une escale à Madrid de 2h, on arrivait enfin à Lima. Une odeur de poisson nous a accueilli en sortant de l’aéroport, mais notre chauffeur de taxi nous a expliqué que ses odeurs venaient d’une usine d’anchois. Il est alors 7h du matin et la ville était déjà en pleine activité. Première impression: je me suis sentie comme au Salvador.

Le centre ville de Lima, n’avait honnêtement rien de très spécial à part la Plaza des Armas. Comme je te disais je me sentais comme au centre ville du Salvador. Beaucoup de pollution, d’embouteillages, de klaxon, de marchants ambulants et des grands bâtiments. Nous sommes donc pas rester très longtemps dans le centre ville et nous nous sommes surtout promenés dans les quartiers Miraflores et Barrancos. à voir: La place de Barrancos avec sa bibliothèque rose,  Puente de Los Suspiros, Larcomar, le parque Kennedy, se promener le long de lac côte pacifique, le parque de l’amour et prendre le métro – qui au contraire de chez nous ne se trouve pas sous terre -.

DSC02464DSC02469DSC02488DSC02552DSC02553IMG_7538DSC_0029

2 – Ica

On quitte la ville de Lima pour prendre le bus vers Ica. Une petite ville sans grand charme, mais en pleins dans le désert. On passe de 19°C à 30°C. Notre taxi nous dépose dans un petit hôtel appelé Villa Jazmin rempli de charme et à notre grande surprise tenu par un Belge. On a eu droit à notre premier Pisco sour et des plats typiques délicieux! C’est probablement là où nous avons le mieux manger! Ica nous ne nous intéressait pas pour la ville en soit mais pour son désert et son oasis – Huacachina. C’était impressionnant! On a fait un tour en buggy dans le désert et fait quelques descentes de dunes en mode surf! Qu’est ce qu’on s’est amusé! Nous en avons aussi profité pour aller voir deux vignobles pas très loin avec une dégustation de tout style de Piscos – On n’a du s’arrêter car ils y vont pas la main légère lors de leurs dégustations –.

DSC_0036DSC02562DSC02566DSC02569DSC02603IMG_7270IMG_7276IMG_7291

3 – Nazca

Après une journée passer dans le désert on reprend le bus pour aller à Nazca! Cette ville ou se trouve ces fameuses lignes faites par le peuple Nazca et qui suscite beaucoup de théories à propos de leurs significations et de comment, après tellement d’années, elles soit encore intactes. Nous n’avons malheureusement pas pu prendre le petit avion pour voir toutes les lignes – notre budget ne nous le permettait pas-, mais nous avons fait pote-pote avec notre chauffeur de taxi et nous a gentiment proposé de nous emmener au Mirador pour voir quelques lignes. C’est son père qui nous a retrouvé le lendemain pour nous y rendre et nous avons eu droit à un tour privé incroyable. Francisco, qui est guide a pu nous raconter tout se qu’il savait sur ses ancêtres avec une passion et un patience -surtout pour mon chéri-. Et puis rouler sur l’autoroute Panamerica, ne se fait pas tous les jours non plus.

DSC02617DSC02623DSC02625DSC02611DSC02615DSC02613DSC02620

4 – Arequipa

On se remet en route et cette fois-ci un voyage de 8h nous attend. Nous avons pris un bus de nuit, ce que je trouvais vraiment chouette. Par contre dormir dedans, pas aussi évident. Je me réveillais en sursaut tout le temps car j’avais l’impression qu’on allait s’écraser ou tomber dans un ravin tellement les routes étaient irrégulières. Mais qu’est-ce que j’avais hâte de voir cette fameuse ville blanche avec une vu prenante du volcan Misti. C’était aussi l’occasion de faire une excursion au Colca Canyon, mais nous sommes arrivé trop tard et n’avons pas pu voir les Condors. Arequipa se trouve à 2800m d’altitude, mon Chéri a tout de suite senti l’altitude, il était essoufflé et ne parlons même pas de la tourista. Au contraire, moi je ne sentais rien du tout. Cette ville était sublime! j’ai pris en photo la place principale dans tous ses angles. C’est aussi ici, qu’on a commencé à voir quelques personnes dans leurs habits typiques et puis c’est vraiment ici que nous avons aussi vu vraiment cette influence colonial. Des casonas partout avec leurs cours intérieurs, ça avait quelque chose de très paisible. A la nuit tombé, la place toute illuminée était impressionnante et le couché de soleil tout en dînant sur un terrasse d’une maison coloniale était à couper le souffle. Nous avons aussi fait un tour au marché et visité la maison de l’Alpaca. Question nourriture? La pomme de terre est très présente, dommage qu’elle ne soit pas revisité comme chez nous, mais c’était très chouette de goûter à toutes ces pommes de terre.

08052018-DSC0279008052018-DSC0280108052018-DSC0280908052018-DSC02818DSC02640DSC02645DSC02675DSC02700DSC02766DSC02648DSC02708DSC02769IMG_7368IMG_7376

5 – Puno

Après avoir passé deux jours à Arequipa, on part direction Puno, une ville près du Lac Titicaca. Le lac le plus haut au monde. On se trouve donc à 4000m d’altitude et ça on l’a bien senti! J’avais une douleur de tête intenable et je saignais du nez constamment – les joies de l’altitude-. Alors petit conseil, va directement à la pharmacie et demande des Coca pils, c’est magique! Oublie le thé au coca ou les bonbons au coca, ça ne sert a rien. Revenons plutôt à notre expérience à Puno. La ville vraiment vraiment pas belle, toutes les maisons étaient à moitié terminées, beaucoup de déchet dans les rues et juste pas un bon feeling. D’ailleurs on souffrait tellement de l’altitude que le premier soir nous sommes restés à l’hôtel. Mais nous n’étions pas la pour la ville mais plutôt pour le lac et ses Islas natureles et flotantes. Tôt le matin, nous nous sommes rendu au port du lac pour prendre le bateau direction Isla Taquile, une île du lac où habite encore une ancienne communauté d’indigène. Quel endroit si paisible! On a adoré passé la matinée là. Le seul point négatif, il y a toujours se moment ou ils essaient de nous vendre pleins de choses. Mis à part ça, les habitants et le guide nous ont parlé de leur culture, de leur façon de vivre, de penser et de faire la fête. Le Lac? une pure beauté! Nous avons poursuivis ensuite par une visite d’une île flottante artificielle Uros. Artificielle car ce se sont les habitants qui fabrique les îles grâce à une plante qui pousse dans le lac. C’est quelque chose à voir absolument, mais honnêtement c’était aussi l’endroit qu’on a le moins aimé. Les conditions de vie ne sont vraiment pas bonnes et pareil que sur l’autre île, ils insistaient pour qu’on achète leur artisanat.

09052018-DSC0283509052018-DSC0284409052018-DSC0285409052018-DSC0285609052018-DSC02860DSC02878DSC02881DSC02882DSC02914DSC02915DSC02930

6 – Cusco et sa region

Le moment qu’on attendait évidemment depuis le début. Cusco. La ville des Incas, le nombril de la civilisation incas. Pour y accéder nous avons pris un bus touristique qui a fait quelques arrêts entre Puno et Cusco. On est passé par des petits villages avec des ruines et de magnifiques paysages. Ici quelques photos:

DSC_0099DSC_0124DSC02943DSC02962DSC02965DSC02967DSC02988IMG_7432IMG_7441

La nuit était déjà tombé quand nous sommes arrivé à Cusco, mais on sentait bien que les rues étaient en pentes et très étroites. Encore un énorme coup de coeur pour l’hôtel très mignon avec une décoration assez spéciale. La première chose qu’on a fait en arrivant c’était manger. On voulait se faire plaisir avec un bon restaurant car les derniers jours la nourriture n’étais pas la meilleure. On a été a un restaurant très huppé, un steak house. Je ne suis pas la plus grande mangeuse de viande, mais là Oh mon dieu, la viande était délicieuse, cuite sur une pierre de volcan. On s’est ensuite promené dans la ville le soir et le lendemain nous somme directement partie en direction de la Vallée Sacrée!

DSC02995.JPG

Mon dieu quelle beauté, loin de la ville et du bruit. Les paysages à couper le souffle. C’est dans la Vallée Sacrée que nous avons vraiment commencer à connaître la culture Inca. Leurs temples du soleil, terrasses, agriculture et leur façon de vivre. Tout est centré sur la Pachamama – qui veut dire Mother Earth-. Nous étions d’ailleurs là pour la fête des mères et ils ne fêtent pas cette fête comme chez nous. Là bas c’est des concerts partout, c’est congé et tout est pour la maman, la Pachamama. On a logé a Urubamba pas très loin de la ville Ollantaytambo, village Incas, avec des ruelles très étroites, tout en pierres et légèrement penchés pour que les maisons ne s’effondrent pas lors des tremblements de terre. Là aussi nous avons pu voir des ruines et c’est la que commence le fameux Inca Trail. Les marchés artisanaux sont partout et on se sent bien au Pérou avec tous les articles de couleurs et las lamas qui courent partout.

DSC03008DSC03014DSC03015DSC03037DSC03046DSC03057DSC03038DSC03039DSC03048IMG_7483IMG_7492IMG_7453IMG_7488

7 – Machu Pichu

Notre train était à 5h du matin. Direction Machu Pichu – ENFIN-. Un trajet de 2h dans le train qui longeait la rivière Urubamba – qui deviendra la rivière de l’Amazone, une fois entrée dans la jungle-. A Aguas Calientes, la ville près du Machu Pichu, nous attendait un bus. Pour une raison qu’on ignore on a attendu longtemps avant de pouvoir monté et à se moment la nos jambes nous titillaient. On n’avait qu’une seule envie, c’était d’arrivé au Machu Pichu. Finalement on arrive en haut à l’entrée et la à nouveau une attente insoutenable, mais cette fois-ci pour notre guide et d’autres personnes qui n’étaient pas arrivées. Quand on a enfin pu passer le contrôle, il fallait qu’on laisse notre frustration de côté – il était hors de question d’entrée dans ses terres sacrées avec des ondes négatives –.  Et là… je ne sais même pas comment te décrire la beauté que mes yeux ont pu voir. C’était juste magnifique. J’avoue que j’avais un peu les larmes aux yeux et je me demandais comment on pouvait détruire ainsi notre planète alors qu’il y a des endroits tellement beaux. Enfin bon, comme on dit 1 photo vaut bien 1000mots, même si rien ne vaut le voir en vrai.

DSC03062DSC03067DSC03096DSC03120DSC03125DSC03138DSC03091IMG_7506IMG_7519

8 – Maras & Salineras

Après une journée rempli d’émotion et de fatigue, direction à nouveau la ville de Cusco. J’avais encore envie de visiter la ville de Maras avec à nouveau tout un tas de terrasses où les incas cultivaient les pommes de terres, le maïs et le quinoa. La forme ronde des terrasses, aussi appelé le laboratoire, permettaient aux Incas de jouer avec les différentes températures du pays pour cultiver différents légumes et autres en même temps. En suite les piscines de sel, construite par la civilisation précédant celle des Incas. Plus de 2000 piscines qui retiennent les eaux des montagnes et grâce à la chaleur l’eau s’évapore pour ne laisser que le sel. Impressionnant! On a pu goûter à l’eau qui était effectivement très salé. On passe alors une dernière après-midi à Cusco avant de reprendre l’avion direction Lima. Oui, oui notre séjours touche à sa fin…

DSC03162DSC03175DSC03160DSC03177DSC03178DSC03194IMG_7546

DSC03203DSC03207

On décide de passer notre dernière après-midi sur la plage à voir les surfeurs et les immenses vagues du Pacifique. Je me rend compte aussi qu’au fur et à mesure du voyage je prenais de moins en moins de photo. Pas parce qu’il n’y avait rien a photographier, mais plutôt car la beauté du pays me faisait oublier d’en prendre.

Le Pérou est le voyage le plus extraordinaire que j’ai fait jusqu’a présent. Les gens sont d’une gentillesse, leur culture est centré sur la terre, l’amour et la communauté. Ce voyage m’a aussi permis de prendre conscience de l’importance de faire attention et de préserver notre environnement et qu’il était temps de changer quelques mauvaises habitudes.

Je te souhaite de tout coeur que tu puisses faire ce voyage, que tu puisses voir ce que nous avons vu, car ça te remplira d’une joie et d’un émerveillement incomparable.

Tu as déjà été? Racontes moi tout. Et si pas, n’ hésite pas à demander pour de bonnes adresses 🙂

Love,

Brenda

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s